Médiathèque

Perdono Mio Dio, Confrérie de Notre Dame du Rosaire de Costa, 2014.

En pause...
« »
  •  
    00:00:00 - Iniziu
Durée totale du document :
00:01:45
Interprète(s) :
Noël Pardini, Antoine Jean Allegrini, Pierre Pardon, Georges Guironnet.
Document N° :
096
Enregistrement
Lieu de l'enquête :
Monticellu, Casazza San Carlu Burrumeu
Année :
2014
Date :
2014-11-23
Enquêteur(s) :
Geronimi Josepha
Informateur(s) :
Santu Massiani
Personne morale :
Centre Culturel Voce
Langue(s) :
Italien
Commentaire sur la langue :

Le Perdono Mio Dio est un vieux chant italien de la semaine Sainte qui demande au seigneur de pardonner les offenses des hommes et de sauver leur âme. Il est chanté plus particulièrement durant l'office du Vendredi Saint.

Le Perdono Mio Dio est bâti, comme le soulignait Félix Quilici, sur une structure musicale très en vogue en Italie à la fin de la Renaissance et au début de l'époque baroque: "la follia di Spagna".

 

C'est une sorte de standard, une ligne de basse sur laquelle beaucoup de compositions de cette époque ont été construites. Cela illustre bien le lien et les apports réciproques entre la musique populaire et savante.

 

Ce chant du Perdono Mio Dio nous provient de Ville Di Paraso.

 

Noël Pardini: Prieur de la confrérie : "siconda".
Antoine Jean Allegrini: "terza".
Pierre Pardon : "bassu".
Georges Guironnet : "bassu".

 


 

U Perdono Mio Dio hè un vechju cantu italianu di a Setimana Santa, chì dumanda à u Signore di perdunà i peccati di l'omi è di salvà a so anima.
Hè cantatu per u Venneri Santu.

U cantu di U Perdono Mio Dio, cume a dicia Felix Quilici,  hè custruitu nant'à una struttura musicale assai cunnisciuta in Italia à u principiu di l'epica barocca, "a follia di Spagna".
A follia di Spagna hè una struttura musicale currente è assai cumpusizioni d'iss'epica sò state custruite nant'à issu mudelu. Sò e linee di u bassu chì ghjovanu di struttura per a cumpusizione di u cantu.

 

Issu Perdono Mio Dio ci vene da E Ville di Parasu.

 

Noël Pardini: Priore di a cunfraterna: siconda.
Antoine Jean Allegrini: terza.
Pierre Pardon: bassu.
Georges Guironnet: bassu.

 

Commentaire réalisé par Pierre Bertoni, Santu Massiani et Josepha Geronimi.

Original
N° Inventaire :
PERDONOMIODVDIPARASU
Copie
Dossier archive :
Médiathèque
Original :
Médiathèque
Lieu de dépôt :
Médiathèque
Ajouté le: 2015-02-27 15:33:44    Vues: 769
RSS Feeds