Médiathèque

Chjama è Rispondi di natale, Pigna, 2000.

Durée totale du document :
00:30:26
Interprète(s) :
Roccu Mambrini, Olivier Ancey, Carlinu Orsucci, Ghjacumu Ferrari, Matteu Salviani+, Francescu Simeoni, Luiggi Savignoni
Document N° :
CCV000003
Enregistrement
Lieu de l'enquête :
Pigna, Casa Musicale
Année :
2000
Date :
2000-12-30
Fiche N° :
3
Enquêteur(s) :
Nando Acquaviva
Informateur(s) :
Les interprètes
Auteur :
Nando Acquaviva
Personne morale :
Voce Cumune
Langue(s) :
Corse
Commentaire sur la langue :

Si risentenu assai l’accenti è i maneri di parlà è di cantà di i sfarenti rughjoni di i canterini.

Il s’agit d’un langage poétique qui exprime la personnalité de chacun des poètes et où l’on ressent les différentes façons de chanter et de parler en fonction des villages d’où viennent les chanteurs.

Résumé :

Il s'agit d'une conversation pour l'essentiel entre 3 poètes, Roccu Mambrini, qui est lui-même le sujet, Olivier Ancey et Carlinu Orsucci.
Sujet : comment et pourquoi manger le «Rossignol» (Roccu dont c'est le surnom).

A 00'6'07, le chjama è rispondi s'interrompt le temps d'une paghjella :
Seconda : Carlinu,
Terza : Olivier,
Bassu : Matteu ( ?) +

Texte : Vurria chì la miò voce trapanessi le muntagne (je voudrais que ma voix transperce les montagnes) la suite est difficilement audible, mêlée de conversation. Puis les Chjama è Rispondi reprennent à 10-35 avec G. Ferrari qui change de sujet : Maddalena, la soeur de Ambrosgiu Vesperini (+); Carlinu lui répond à 00'13'30; le sujet initial reprend jusqu'à la fin et l'on entend plus loin, un autre Chjama è Rispondi. Belle vitalité !

 

Description et Commentaires
Tags :

Chjama e Rispondi - Casa Musicale - Pigna - Russignolu - Natale  - 1960.

Original
N° Inventaire :
NA040
Magneto :
NA
Support :
Cassette
Micro :
NA
Stéréo :
non
Dolby :
non
Transcription intégrale :
Oui
Durée (hh:mm:ss) :
00:30:26
Vitesse :
NA
Restauration :
NR/CIEq
Ajouté le: 2009-07-08 18:08:27    Vues: 1297

Commentaires  

 
+1 #1 Olivier Ancey 16-01-2011 21:05
dui picculi affari
annant'à a prima paghjella a terza sò eiu chì a facciu, ma annant'à quill'altra micca.
Maddalena s'e m'arricordu bè saria a surella d'Ambrosgiu Vesperini, micca a moglia di Matteu Salviani (chì si chjama anch'ella cusì).
Citer
 
RSS Feeds